Rencontres, mode d’emploi

Bibliothécaires, documentalistes ou professeurs, vous souhaitez peut-être organiser une rencontre avec les jeunes lecteurs. J’accepte en général volontiers les invitations, à condition qu’elles se fassent dans les conditions préconisées par La Charte des Auteurs et Illustrateurs jeunesse, dont je suis membre.

Merci de lire attentivement ce document avant de me contacter.

Voici la marche à suivre :

Pour me contacter

Où ?

Vous pouvez me contacter par mail ici (page contact) ou par courrier à l’adresse suivante : La Bruyère 43400 Le Chambon sur Lignon.

Soyez gentils de me préciser brièvement dans quelle région vous vous trouvez (mes connaissances en géographie de la France sont assez lacunaires) et quelle est la gare la plus proche. Je suis maintenant installée en Haute-Loire, à une heure de Saint-Etienne et une heure et demie de Lyon et peux me déplacer partout. Comprenez cependant que je ne peux traverser la France pour une seule demi-journée de rencontre, ni me lever à 4H du matin pour être chez vous à 8H30.

Quand ?

Il vaut mieux me contacter en début d’année scolaire, surtout si vous souhaitez que la rencontre ait lieu au printemps, période la plus chargée.

Vous pouvez consulter mon planning pour l’année scolaire en cours en cliquant ici.

Organisation des rencontres

Avant

La rencontre doit, pour être réussie, avoir été préparée avec les jeunes. Cela implique au minimum qu’ils aient lu un de mes livres et qu’ils aient réfléchi aux questions qu’ils souhaitent poser.

En règle générale, comme tous les auteurs, je trouve plus intéressant de répondre à des questions précises sur le texte qu’à des questions « bateau » (du style « A quel âge avez-vous commencé à écrire ? »), même si je conçois qu’elles sont un peu inévitables.

Certains élèves ont envie de poser des questions sur l’aspect financier du métier d’écrivain ou des questions plus personnelles, cela ne me dérange pas. Pour que l’échange soit riche, il doit rester spontané, il ne faut donc pas prévoir une liste rigide de questions, à poser dans un ordre préétabli.

Certains groupes ont préparé une lecture, une petite expo, une saynète ou un jeu autour du livre. C’est en général très sympathique, parfois particulièrement réussi. Attention toutefois à ce que cela ne prenne pas trop de temps : l’auteur est invité d’abord pour échanger sur son travail, et pas seulement pour être spectateur des travaux réalisés en classe.

Sur le plan matériel, je peux me charger de la réservation des billets de train, mais c’est à l’organisateur de réserver l’hébergement.

Les frais de rémunération de l’auteur peuvent être financés en partie par le programme « L’ami littéraire » de La Maison des écrivains, dont je suis membre, à condition de leur présenter le projet avec suffisamment d’avance.

Pendant

Le groupe de jeunes lecteurs doit être accompagné de l’enseignant de lettres et/ou du documentaliste ou bibliothécaire.

Le lieu idéal est plutôt le CDI ou la médiathèque que la classe, dans la mesure du possible. Je n’ai pas besoin de matériel particulier, sinon une table sur laquelle j’appuie mes fesses et pose mes documents. Si vous voulez préparer une boisson, sachez que je ne bois pas de café, mais du thé.

La durée idéale d’une rencontre est selon moi d’une heure et quart ou une heure et demie, dans la mesure où c’est compatible avec l’emploi du temps scolaire. On peut prolonger par une séance de dédicaces, et je n’ai rien contre les petits goûters qui me sont parfois proposés !

En principe chaque rencontre doit avoir lieu avec une seule classe, mais plutôt que d’enchaîner deux rencontres de 50 minutes chacune, il me semble encore préférable de regrouper deux classes pour une durée d’une heure et demie s’il n’y a pas d’autre possibilité.

Le nombre de rencontres dans une journée est fixé à trois, mais je peux aller jusqu’à quatre maximum si elles ne dépassent pas une heure chacune.

Après

Je fais en général un bref compte-rendu de mes visites sur mon blog. Et si de votre côté vous me faites un retour sur la façon dont les jeunes ont vécu la rencontre, sachez que je l’apprécie beaucoup.

Tarifs

Les tarifs fixés par La Charte sont, pour 2016-2017 :

414 € brut, soit 375 € net à verser à l’auteur, pour une journée d’intervention
250 € brut, soit 227 € net à verser à l’auteur, pour une demi-journée d’intervention
Les frais de transport, d’hébergement et de repas sont à la charge de l’organisateur. Le règlement sera effectué dans un délai n’excédant pas un mois.

Je suis affiliée à L’AGESSA et vous fournirai donc une facture en droits d’auteur.

Vous pouvez visiter le site de La Charte pour plus d’informations et télécharger la brochure très bien faite expliquant « Comment rémunérer les auteurs » en cliquant ici.

 

Comments are closed.